Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 août 2010 4 19 /08 /août /2010 08:58

images.jpgAttirés par une affiche électro rock pointue (The Rapture, Foals, Errors …), quelques OMNIS (objets musicaux non identifiés) tUne yArDs et Omar Souleyman, une tarification raisonnable et un lieu magique ( Le Palais des Festivals de Cannes), nos vacances se terminent en beauté avec la 9e édition du Festival Pantiero.

Intrigués par une faible affluence, la découverte des lieux est étonnante.

La terrasse du Palais est un lieu mythique et devient le temps de trois nuits, totalement accessible à toute personne - non star - mais détentrice d’un billet d’entrée.

Le début de soirée s’annonce assez calme, seul un petit groupe de 3 ou 4 experts es festivals attend devant les grilles. La billetterie se gausse d’un taux de réservation maximum. Pourtant tout semble calme aux abords du Palais. Seul le Boom Bus (sorte d’estafette à discjockey) impose son sound machine à la Croisette.

19h30, les portes s’ouvrent enfin et les petites marches du Palais défilent sous nos pieds. Instant star ! Bon, ce ne sont pas les Marches, mais cela y ressemble. Minuscule tapis rouge mais security team sur son 31, barrières de sécurité, plantes vertes ici et là ... La terrasse, recouverte d’un gazon artificiel, (confirmé plus tard comme étant The gazon du festival), est superbe et la vue imprenable sur les bateaux. Ici pas de village de festivals avec sandwichs gras à la clé et merchandising de mauvais goût, non, seulement quelques échoppes Red Bull et bar à bières.

Pas de doutes, c’est bien là que vont se produire The Errors, Local Natives, Poni Hoax et The Raveonettes. 2000 personnes sont attendues. Un petit chiffre pour une ambiance presque familiale et pour le plus grand plaisir des festivaliers.

The Errors entrent en scène timidement et quelques titres plus tard, la foule jusque là installée près du bar et des canapés, se rapproche sous les encouragements du groupe. Difficile de motiver ce public un peu distant. Cette faible affluence est vraiment décevante car ce soir là il y avait de quoi se faire plaisir musicalement. The Errors déroulent leur set indie pop, post électro, sans quepersonne ne s’en aperçoive. Le public adhère enfin à leur son, proche de Mogwai, avant les deux derniers titres. Pas rancunier, le groupe de Glasgow se prêtera gentiment au jeu des photos souvenirs en fin de soirée.

Enfin démarrent les Local Natives quelques minutes après les dernières notes du premier set. Vénérés depuis le début de la saison musicale 2009, leur prestation live avait déjà été validée plusieurs fois tout au long de l’année 2010.

Le groupe californien ne va pas décevoir et attaque en fanfare avec un Camera Talk, plus que dynamique. En forme olympique, ils se présentent au public comme venant de Los Angeles, puis se jettent dans leur concert. Leurs compositions, proches du style des Fleet Foxes, gagnent le cœur du public, enfin un peu plus nombreux. La chaleur s’atténue sur le port, mais les degrés augmentent sur scène et sur la pelouse ;  ça y est il y a enfin un peu d’ambiance dans les rangs cannois ! Airplanes fait l’unanimité et le show ( Wide Eyes, Sun Hands …) se déroule comme du papier à musique. L1300943.JPG

Après eux, arrivent les étranges et mélancoliques Poni Hoax. Le chanteur, vu une première fois à l’Aéronef, semble toujours aussi distant. Il arpente sans cesse la scène avec des allers-retours tourmentés, tout en fumant et buvant. Le groupe installe une ambiance dark et provoque rapidement des pogos parmi la très jeune audience des premiers rangs. Leurs gimmicks électro, teintés de quelques refrains pop, pourtant faciles à retenir et riches en « fuck », « death », « love », « fucker », n’effacent pas l’étrange présence scénique du chanteur, sorte de mélange entre un dandy débraillé et un zombi alcoolisé, qui semble habité par je ne sais quel démon …

On en oublie le reste du groupe, occupé soit à boire, soit à se recoiffer ou encore à retourner en coulisses, mais qui est pourtant sauvé par un batteur et un guitariste compétents. Le chanteur semble tenté par un saut hors de la scène, mais hésite. Peut-être a-t-il vu le pot d’une des plantes vertes qui a rejoint les premiers rangs ? Conséquence des nombreux slams et autres pogos, celui-ci s’était frayé facilement un chemin jusqu’à la scène ! Le service de sécurité débordé, tentera même de la repoussser, mais n’est pas jardinier qui veut !

Enfin, le groupe se réveille en jouant Antibodies, ce qui attise les flammes du public survolté, mais qui subira plus tard quelques longueurs et un dernier morceau, libérateur pour les deux parties.L1300978.JPG

La nuit commence enfin et ce sont les danois de The Raveonettes qui viennent clore la soirée. Avec un son impeccable et un set parfait, la chanteuse à la plastique elle aussi sans défaut, enchante l’audience avec une robe noire courte et moulante, en dentelle et petits sequins. Tentant quelques échanges avec le public, celui-ci bien éméché, ne saura apprécier leur prestation ultra saturée, proche de Jesus & the Mary Chain, les riffs des guitares et autres distorsions ainsi que leurs voix déformées par l’écho. L1300992.JPG

Après cette première soirée, le public est pressé par l’organisation, d’évacuer la terrasse rapidement. Malheureusement pour quelques groupies, car les artistes ne sont pas loin ! Mais la soirée « F**k me I’m famous » se déroule à côté : Les néos barbies et autres jeunes gens sur leur 21 (la moyenne d’âge) sont là pour prendre le relais de la soirée, mais sous les paillettes ! Mélange des genres plutôt étonnant …

Je suis avec The ERRORS et je porte un short en jean Pépé jeans, un tee-shirt Lapin noir et blanc H&M.

L1300993.JPG

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Carofashion - dans Tenue de soirée
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Carofashion blog mode indépendant Lille France
  • : Mes tenues, mon shopping, mes vêtements préférés, mes coups de coeur mode, mon côté fashionista et fashion victim !! J'adore découvrir de nouveaux blogs modes avec des tenues originales. J'aime aussi partager des découvertes musicales. http://www.hellocoton.fr/mapage/carofashion
  • Contact

Mes sites Musique

   Albumrock

   NME

   Les Inrocks

   Pitchfork

   Wearehunted

   Popnews

Recherche

Informations

Copyright © 2009 - 2016 Carofashion. Tous droits réservés. Merci de me contacter avant toute copie du contenu de ce blog.